lundi 21 mars 2016

Sois Témoin globulard ! Sois Témoin !

Ça fait un petit moment que je souhaitais vous parler de ce jeu tout simple et pourtant jouissif. Mais avant tout, mettez-vous en condition. Balancez-vous ce morceau du dernier Mad Max dans les oreilles, visualisez le décors... Ça y est ? On y va pleine bourre alors !


Sans entrer dans les détails, car ce sera avant tout un article contemplatif, il y a quelques années, j'ai fait la découverte du blog PILLARDS de Matthieu Néhémie. Là, il y présente son petit jeu de figurine post-apocalyptique avec ses règles maison. Rien d'innovant en profondeur mais la mise à disposition d'un moteur de jeu fort de ses escarmouches violentes à pied ou... A bord de véhicules ! Ci-dessous, le pitch de présentation de l'auteur :


Le monde d'avant n'est plus qu'un souvenir, quelques photos dans des livres mités, des histoires comptées au coin du feu.
L'opulence a laissé place à une ère de conflit. La moindre boîte de conserve, quelques litres de carburant, une poignée de cartouches, une vieille bouteille de whisky, la plus petite richesse est l'objet d'une lutte armée...

Pillards est un système de règles de jeu de stratégie avec figurines se déroulant dans un univers post-apocalyptique hérité des grands classiques du genre. Vous dirigez une bande de pillards prêts à tout pour glaner les dernières ressources d'un monde à l'agonie. Le système de Pillards vous permet de simuler ces affrontements mais également de gérer l'évolution d'une bande de parties en parties.

Voilà, tout est dit. PILLARDS n'est pas exempt de défauts, c'est certain et nous avons déjà procédé à de nombreux rééquilibrage dans notre groupe de jeu. Mais il a l'avantage d'être gratuit, intuitif et diablement fun. Mais surtout, il permet de ressortir de vieilles voitures du grenier pour les transformer sauce Mad Max.
Nous avons de nombreuses photos de nos parties à vous faire partager mais pour cet article, les voitures seront à l'honneur ! Soyez Témoins !











Drenark. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire