lundi 25 février 2019

Zones de combat pour Warhammer JDR V2

Cette année, pas de billet de bonne année. Non pas que l'on ne vous la souhaite pas mais juste que nous étions trop pris par d'autres choses (flemme aigüe, procrastination, digestion d'après fêtes très longue, choisissez). Donc Bonne Année tout de même ! On s'en fout que janvier soit passé !




Passons aux choses sérieuses. Ici, nous ne sommes pas que figurinistes, comme on ne cesse de le répéter. L'une de nos autres passions est le jeu de rôles. Pratiqué depuis fort longtemps, l'âge et la vie d'adulte fait que l'on joue moins souvent. Mais une fois l'an, avec les potes, c'est l'occasion de nous retrouver pour un week-end de jeu complet. Depuis presque 10 ans, les joueurs arpentent, entre autres, les terres du Vieux Monde de Warhammer et à l'occasion d'une nouvelle campagne, je me suis dit qu'il serait sympa de rendre plus agréable et visuels les combats, non sans l'influence de Tom et son site sur son immense collection d'éléments Dwarven Forge. L'idée est donc simple : créer de petits terrains pour mettre en place les affrontements, sans griffonnage de papier incessant (même si cela a son charme). C'est surtout un prétexte pour peindre et insidieusement mettre de la figurine entre les mains (disons à la vue car tous ne sont pas soigneux :-P ) de rôlistes.

Le projet est lancé et le délai serré. L'idée était là depuis quelques mois mais ce n'est qu'en janvier que je me lance vraiment dans la production des dits décors. La difficulté réside alors dans plusieurs points :

- Trouver des figurines correspondant aux personnages des joueurs.

- Décider des environnements à créer sachant qu'ils ne servirons pas tous, selon les choix des joueurs durant le scénario (dans notre groupe de joueurs/md, nous sommes attachés à la liberté des personnages en règle générale, sans pour autant faire n'importe quoi).

- Trouver le temps de tout peindre une fois les figurines reçues (et là, j'ai dû ronger mon frein dans l'attente de certaines d'entre-elles).

Je me suis couché assez tard plusieurs fois, malgré le boulot le lendemain mais ça en valait la peine car ce fut bien pratique et plaisant pour les joueurs (surtout les figurinistes). Je vous poste donc ci-dessous une longue liste de photos montrant les étapes de conception sachant qu'il y a encore un décors à terminer.


Première étape, décider du format des zones de combat. Si je pensais dans un premier temps partir sur du standard, pour une réutilisation facile avec un jeu d'escarmouche (60x60cm) je me suis vite dit que ça prendrait trop de place sur une table de rôliste. Alors j'ai opté pour du 40x40cm pour les plus grandes zones puis du 20x20cm pour les plus petites. Il y a également une plaque intermédiaire de 20x40cm représentant une allée qui n'est pas encore terminée.

Deuxième étape, choisir les environnements. J'en ai listé plusieurs. Un en particulier devait servir pour un événement particulier dans le scénario (celui sur lequel j'ai passé le plus de temps). Les autres, c'était donc du "bonus". Commençons par la zone de campement, pouvant aussi servir lors d'une embuscade alors que les personnages se baladent sur un chemin.




Et voilà le résultat final sur justement, une belle embuscade. Pour information, les gentils s'en sont tirés mais avec de lourdes pertes... Minute de silence et tout ça pour ces braves soldats Impériaux morts au combat, sous le commandement d'un Inquisiteur bien pleutre... Bref, je m'égare !




Autres environnements réalisés pour l'occasion mais n'ayant pas servis, un intérieur de grotte, tout simple. Je pensais agrémenter de quelques éléments de décors en vrac mais souhaitant un truc vraiment générique, je n'ai rien ajouté, en me disant que cela devait reste un support pratique pour la représentation des combat et non un visuel imposé à l'imaginaire des joueurs.

La coupe des murs est volontairement basse, afin que le décors ne prenne pas trop de place lors du transport (et oui, en plus de tous mes livrets de règles j'ai dû me trimbaler les décors et les figs... Heureusement que notre hôte, Uldaric, avait de quoi fournir sur place aussi :-) ).





Un début de route pavée en pleine ville. Vous savez pour des attaques dans les bas fonds et tout ça. La coupe des bâtiments est également basse. Le sol principal est sculpté sur du polystyrène tandis que les trottoirs eux le sont sur du pvc expansé 3mm.





Un intérieur de maison avec plancher (plutôt loupé pour le coup...) réalisé à partir de touillettes en bois, découpées patiemment. Malheureusement, certaines ont vrillé au collage malgré des poids posés dessus. M'est-avis que je n'ai pas fait assez attention lors de la sélection des touillettes. Et enfin, un assemblage de dalles Hirst Art que l'on ne présente plus tellement c'est trop bien !




Et pour terminer, le plus gros morceau, celui dont je suis le plus content. J'avais une base en polystyrène en 60x60cm depuis plusieurs années, où j'avais dessinés de nombreux pavés pour un décors Mordheim qui n'a jamais vu le jour. Du coup, j'ai coupé la plaque en 40x40cm afin d'en faire le théâtre de ma scène d'intro... Et finale du scénario.




J'ai utilisé pas mal d'éléments Hirst Art pour symboliser les ruines d'un ancien tombeau (ou plutôt un vieux tombeau mis à mal par de nombreux affrontements antérieurs). Pour le coup, même si c'est plus lourd et plus fragile, je suis content de mouler au plâtre résine et non à la résine tout court. Pour briser les colonnes et marquer la roche de nombreux impacts, y'a pas mieux je trouve.

Avant de coller plein de crânes partout et les restes de vieux aventuriers, j'ai fait une petite disposition témoins, prise en photo, pour ensuite passer en phase de peinture où tu t'en mets plein les doigts tellement c'est petit...


 

Le temps que tous ces petits éléments sèchent, je me suis attaqué à la peinture de la plaque où j'ai réalisé quelques variations de lumière histoire de donner un peu "volume" à ce décors (le brossage pour réhausser les arrêtes n'était pas suffisant selon moi, c'était trop tristounet).



Après cela, j'ai collé tous mes bouts de machins un peu partout, en reprenant modèle sur ma photo antérieure. Et au final...


Ça a donné ça en jeu ! Comme je m'y attendais, une fois arrivés devant le maître des lieux, les PJs ont pris la poudre d'escampette. Raison de plus pour rentabiliser ce décors et le ressortir quand ils se décideront à botter les fesses de ce spectre et son armée maudite !





Voilà pour cette "petite" session de création spéciale JDR. Nul doute que les figs serviront pour de l'escarmouche et je trouverai bien aussi de quoi caser mes zones de combat hors JDR.

En revanche, je ferai un article à part pour les figurines que j'ai commandé spécialement pour l'événement. J'ai à dire et malheureusement, les français n'y seront pas à l'honneur :-/ .

A plus !

dimanche 9 décembre 2018

Sur le feu ! #2

Salut à vous lecteurs égarés !

En attendant un article plus conséquent, je vous propose ici quelques photos de l'une de nos anciennes séances peinture et bricolage de décors. Alors je ne vous cache pas que les photos ci-dessous datent de quelques mois mais que voulez-vous, il faut bien alimenter le blog et vous faire part d'une façon ou d'une autre de nos avancements !

Commençons avec cette séries de photos dévoilant l'avancée du projet Evil Dead d'Uldaric. Désireux de reproduire le plus fidèlement possible le décor hanté de Evil Dead et Evil Dead 2, pour son plus grand plaisir personnel, vous voyez ici ses petites mimines s'activer à coller avec minutie de petites planches de balsa, formant le futur perron de la cabane des bois où Ashley Williams fit la rencontre de la douce Henrieta.




On notera le petit détail rigolo, la main poussant sournoisement la trappe du plancher. Mais à qui est-elle ? Cheryl ou Henrieta ? Ci-dessous, vous pouvez également voir la mise en place des murs, réalisés à partir de plaques pvc expansé d'épaisseur 3 mm.


Ensuite, on fait un petit tour du côté de Evil Dead 3 - L'Armée des Ténèbres. Ici, ce sont encore les mains de notre compère Uldaric qui sont à l’œuvre. Il s'agit de reproduire la Goule qui enlève Sheila à partir d'un modèle basique. L'application de green stuff suffit à permettre l'illusion d'une figurine officielle toute droit sortie du film. Enfin presque, il manque encore les bras mais ça, ce sera sur une prochaine série de photos !


Pour le reste, quelques photos à la volée de votre serviteur avec ses figurines post apo et plus bas d'Uldaric, définitivement la star de ce billet "Sur le feu !", en pleine peinture d'un investigateur pour Les Demeures de l'Epouvante.



Sur ce, il ne me reste plus qu'à vous souhaiter une bonne nuit et si d'ici là aucun nouvel article ne vient illuminer de sa présence les pages de ce blog, d'excellentes fêtes de fin d'année !

lundi 5 novembre 2018

Demeures de l'épouvantes - The Freaks Show !

Le dernier article en date sur le sujet vous présentait mon avancement sur les figurines d'investigateurs, et force est de constater que leur mise en peinture n'a que fort peu avancé... Par contre, au niveau des créatures du maître, c'est beaucoup mieux. Je vous propose donc un petit tour en images !

Les chefs de culte : j'ai dans l'idée de faire 4 cultes différents, tous avec une couleur dominante ( ici le rouge et le jaune, il manquera bleu et vert, c'est très classique mais ça met permet d'utiliser des ressources plus facilement disponible pour de futurs projets... tintintin ! ). Évidement, cela passe par l'acquisition de figurines alternatives ( ou proxy ), mais croyez bien que je les ai déjà en ma possession !
 Les maniaques ! je me suis bien amusé sur la chemise du second. Figurines simples et facile à peindre, très bien pour du tabletop !
 Les Mi-gos... j'ai tenté la pose alternative juste en ajoutant une tige transparente de socle volant qui trainait dans ma boite à rebut. ça permet au moins de les différencier vu que les peintures sont strictement les mêmes !
 Le sorcier, c'est une figurines de l'extension "L'appel de la forêt", pas particulièrement très belle d'ailleurs, je pense trouver un proxy mais n'ai pour le moment rien flashé sur quelque chose de convainquant... je garde celle ci pour le moment donc.
Les Cthoniens ! J'ai essayé un petit effet de planché brisé sur le second pour différencier un peu les deux. Pas très compliqué a mettre en couleur comme figurine, mais du coup pas très riche non plus. Peut être aurait-ce été l'occasion de tenter des techniques pour représenter de la bave avec de la colle ou autre, mais je n'ai pas encore eu le courage de me lancer la dessus.

Si d'ailleurs vous avez des retours d'expérience ou des conseils sur ce dernier sujet, n'hésitez pas à commenter !

vendredi 19 octobre 2018

Le 7ième continent - partie I


J'avais raté la première version de ce jeu sorti sur Kickstarter, même si graphiquement il m'avait attiré l’œil, j'avais vaguement pensé qu'il s'agissait d'un deckbuilder assez traditionnel.

C'est quelques temps plus tard que j'ai découvert en lisant les critiques que ce jeu était particulièrement original et d'une richesse étonnante, et qu'il correspondait parfaitement au type de jeux que je recherche en ce moment, à savoir du coopératif de style survie, donjon ou construction...

Et la fut ma chance qu'une deuxième vague fut lancée ! pour tous ceux qui, comme moi, avaient fait la boulette, plus quelques bonus avec le pack complet. Je me suis donc jeté dessus ( presque littéralement ) et patienté longuement jusqu’à la réception de mon exemplaire.

Eh bien je ne fut pas déçu... y'a du beau matériel, et le jeu est vraiment très bien. Du coup, comme il n'y avait pas beaucoup de figurines et qu'elles étaient petites, je me suis très vite lancé dans leur peinture afin de jouer tout de suite avec du beau matériel. Voici donc le résultat, j'en suis plutôt satisfait :


Il s'agit des premières figurines, le jeu étant livré en 2 vagues, la 2e partie sera donc pour le reste des aventuriers.

J'ai essayé de coller un maximum aux couleurs des personnages que l'on retrouve sur les cartes de jeu, et je dois bien avouer qu'elles ont été bien agréables à peindre, malgré leur petite taille ( environ 15mm )

Le petit plus étant la pose d'aimant dans les socles, très peu aisée vu leur taille, mais qui me permettrons de ranger les figurines dans une petite boite en fer ( déjà acquise mais la personnalisation n'est pas finie, je vous la présenterai donc en phase II également ).

Une acquisition que je ne regrette pas !

https://the7thcontinent.seriouspoulp.com/fr/

samedi 6 octobre 2018

Sépulture Post Apocalyptique

Le post apo, c'est ma grande passion ! Qui plus est, c'est un univers de figurine où l'on peut recaser facilement tous les rebuts que l'on a de côté et qui laisse libre court aux idées farfelues, bienvenues dans un monde de folie.

Tout commença avec une voiture que j'ai récupéré dans une boutique d'occasion, il y a quelques années. Comme beaucoup de choses que j'achète pour la fig, en la voyant, je me suis dit qu'elle était sympa et ferait une bagnole sympa pour un jeu post apo, sans savoir réellement ce que j'en ferais. Qu'importe, vu le prix, elle a fini chez moi. Et puis elle est restée longtemps sur une étagère jusqu'à ce qu'une idée me vienne à l'esprit.

Etant un éternel fan de Fallout (en particulier du 1 et du 2), j'ai pensé aux remorques utilisées par les convoyeurs de caravanes marchandes. Celles-ci sont réalisées à partir de restes de bagnoles, plus précisément la partie du coffre. Fantastique ! J'ai une voiture, une scie à métaux alors qu'est-ce que je fais ? Je coupe la voiture en deux, dans l'idée de me faire une petite remorque post apo, inspirée de Fallout.

Préparation du socle avec plaque pvc d'épaisseur 3 mm

Je vous passe l'épisode de coupe et tout ça, la réalisation de la remorque (simplement parce que je n'ai alors pas pensé à prendre des photos) pour arriver à "Mais qu'est-ce que je vais faire de l'avant de la voiture ?". Un banal bout de caisse planté sur un bout de terre ? Mouais... Il faudrait un petit plus... Et c'est là que je me suis dit, une sépulture d'acier ! Ouais !!! Bon ok, rien de très original mais j'aimais bien l'idée d'une bagnole plantée dans le sol comme pierre tombale.


Après découpe, on rabote les bords et un coup de ponçage.

Tout cela a été l'occasion de terminer la remorque post apo. En effet, bien qu'achevée en terme de montage, il me fallait encore la peindre et la confection de cette sépulture a été l'occasion de sortir les pots de peinture.


L'éternelle habillage du socle avec du sable.
Grand classique toujours efficace.

Phase de sous couche avec une bombe
de Leather Brown Army Painter.
Vous remarquerez également la fameuse remorque à gauche.

Une fois la sous couche appliquée, c'est parti pour les effets de rouille et la base verdoyante radioactive du sol. J'en profite pendant que ça sèche pour préparer quelques éléments indépendants avec la pièce importante, le pauvre gars mort dans la bagnole.




Bout de squelette récupéré chez Warhammer
en plastique merdique fragile
(Moi ? Contre la gamme plastique super fine de Games ?
Nooooooooooon...)

Une fois que tout ça est sec, on vient mettre en place les éléments indépendant, suivi d'un coup de flocage mousseux pour le côté "la nature reprend ses droits".




Au final, ça donne un petit décors que j'aime particulièrement même si le personnage mériterait d'être un peu plus voyant. Reste à noter une belle épitaphe sur la carlingue mais comme je n'ai pas encore trouvé quelque chose qui me convienne, je la laisse nue pour l'heure. Ca ne l'empêche pas de faire son effet sur la table de jeu. En bonus, la remorque terminée et soclée, utilisée comme éléments de scénario pour mon jeu post apo Les Survivants.


Les panneaux sont issus d'un kit de décors pour Mars Attack.
Voilà, c'est tout pour aujourd'hui chers lecteurs. Gardez la pêche, peignez, jouez, bref, restez ludiques ! À dans 6 mois bientôt !